Accueil > La Méthode AIT en Français > Témoignages. > * Témoignages Dyslexie

* Témoignages Dyslexie

Laura, 5 ans, Karlsruhe, 2012, un mois après le cycle AIT.
Laura est une enfant avec un retard de langage. Avant le traitement, elle était très introvertie et réservée. Sa prononciation était mauvaise. Elle était rapidement épuisée donc pas en mesure de bien comprendre.
Durant le cycle AIT au Centre ErgotherapieMarian, elle chantait et était globalement très joyeuse. Elle a beaucoup dormi. Dès le troisième jour, elle a commencé à parler comme une cascade et à nous imiter linguistiquement très précisément. La concentration s’est également améliorée.
Aujourd’hui, elle ne se fatigue plus si rapidement, elle apprend plus vite et pose plus de questions. La prononciation s’est améliorée.
Les parents, Sibille et Wolfgang M.

Nashua D, 14 ans, Milan, 2010, durant le cycle AIT.
Nashua ne parle pas encore bien et prononce mal, c’est pourquoi nous avons pris en considération la méthode AIT avec Sophie Chastel.
Après les premières séances, Nashua a utilisé de nouveaux mots !
A la fin de la sixième séance et seulement durant deux jours elle était nerveuse.
Après la dixième séance, Nashua a, pour la première fois, écrit sous dictée à l’ordinateur, elle est sereine, dort bien, est plus présente et exécute les choses d’une manière pertinente par rapport à la situation.
A la fin de la seizième séance, Nashua semble plus sûre d’elle, moins anxieuse !
La mère Maria Rosa V.

Rodrigue R, 5 ans, Guadeloupe, 2009, après deux cycles AIT.
C’est avec joie que je vous donne des nouvelles de Rodrigue qui va de mieux en mieux. Les effets du deuxième cycle lui sont bénéfiques :
son vocabulaire s’étoffe, il comprend mieux, il compte jusqu’à 12, il commence à réussir des jeux d’association, tenir son crayon et reproduire certains tracés.
Tout cela renforce mon optimisme, un troisième cycle pourrait être encore positif : il n’est pas question de s’arrêter en si bon chemin !
La mère Eliana R.

Isabelle P, 6 ans, Ivry sur Seine, 2008, après deux cycles AIT.
Avant la méthode AIT, Isabelle n’arrivait pas à dire plus d’une trentaine de mots et cela avec une grande difficulté. Elle ne répondait pas à son prénom et l’intégration scolaire se faisait avec beaucoup de difficulté. Elle dessinait que des bonshommes et ne savait pas faire un carré.
Après quelques jours d’AIT en 2007, Isabelle chantonnait tout le temps, on pouvait entendre des mots de plus en plus clairement, et elle se montrait très impatiente avant chaque séance.
Quelque mois après les séances AIT elle arrive à faire des petites phrases. Elle dessine des bonshommes avec beaucoup de détails et nome ce qu’elle dessine.
Au cours du deuxième cycle en 2008, Isabelle s’est montrée très contente de retrouver le bureau de Madame Chastel et toutes les séances se sont très bien passées.
Depuis elle ne cesse pas de nous étonner tous les jours.
Je remarque une grande volonté de parler… Encore un grand merci …
Six mois après le deuxième cycle
Les séances d’écoute ont été encore une fois très bénéfiques pour Isabelle et les changements ont été constatés non seulement à la maison mais aussi à l’école. Lors de la dernière réunion éducative le corps éducatif nous a avoué qu’Isabelle cette année est la seule à progresser autant de toute sa classe
La mère Ramona P.

Michel R, 10 ans, Verona, 1997, trois mois après l’AIT au Centre Agor
Chère Sophie,
C’est Michel, je veux te saluer et te dire que je vais bien, à l’école j’ai fait beaucoup de progrès scolaires en Italien.
Je te remercie de m’avoir aidé à entendre mieux et à m’améliorer mes difficultés scolaires.
Ma maman et mon papa te saluent.
Au revoir, Michel, dyslexique, qui t’envoie des bisous.