Accueil > La Méthode AIT en Français > Etudes sur l’AIT. > * Théories sur l’AIT

* Théories sur l’AIT

Certaines théories parmi d’autres laissent entendre que la méthode AIT provoquerait des changements au niveau de l’activité cérébrale.

Jaak Pankseep : HYPOTHÈSE D’UN CHANGEMENT DES OPIACÉS
Cette hypothèse suggère que la musique modulée AIT stimule et éventuellement normalise certaines parties du cerveau qui produisent des opiacés endogènes dont les autistes ont un taux très élevé.

Lisa Boswell : HYPOTHÈSE D’UNE RÉGULATION DE LA MÉLATONINE
Cette hypothèse suggère que l’AIT régulerait la mélatonine et en conséquence améliorerait sommeil et autoimmunité dont les autistes sont souvent déficients.

D’autres théories proposent des explications sur le fait du changement dans la capacité d’écoute.

Bill Clark : CONNECTER/DÉCONNECTER
Selon lui la modulation de la musique AIT entraînerait la personne à « se mettre au diapason » avec l’ambiance sonore, ce que les autistes ne parviennent pas facilement à faire.

Stephen Edelson : DÉPLACER L’ATTENTION
Il dit que la méthode AIT peut aider et conditionner la personne à déplacer son attention plus rapidement et efficacement sachant que les autistes ont une grande difficulté à déplacer l’attention auditive d’une source sonore à une autre.